Votre banque vous envoie-t-elle réellement des messages ? 6 signes qu’il s’agit d’une attaque de phishing

À l’ère numérique actuelle, la sécurité de vos informations financières est cruciale. Saviez-vous que chaque année, des millions de personnes sont victimes de tentatives de phishing de la part de prétendues institutions bancaires ? Dans cet article, nous allons vous dévoiler les 6 signes incontournables pour démasquer ces attaques et protéger vos finances, ainsi que des moyens technologiques pour rester en sécurité.

Qu’est-ce que le phishing et comment s’en protéger ?

 

Le phishing, ou hameçonnage en français, est une technique de cybercriminalité en hausse qui vise à tromper les utilisateurs en se faisant passer pour un organisme de confiance, telle qu’une banque, une entreprise ou un service public en ligne, dans le but de leur soutirer des informations personnelles, comme des numéros de carte bancaires, des identifiants, des mots de passe, ou même de l’argent. Les attaquants utilisent généralement des e-mails ou des SMS pour mener à bien leurs escroqueries. Le phishing peut avoir des conséquences financières et personnelles graves pour les victimes.

 

Pour se protéger contre le phishing, il est essentiel de rester vigilant et pour cela de savoir détecter ces menaces. Les 6 signaux d’alarme présentés ci-dessous doivent vous aider à mieux identifier les mails frauduleux. De plus, il est recommandé d’utiliser des outils de cybersécurité tels que des logiciels antivirus et des extensions de navigateur qui détectent les sites web malveillants.

Lisez aussi   Que propose lycamobile internet 3535 ?

 

En outre, l’utilisation d’un VPN premium peut renforcer la sécurité en ligne. Certains VPN premium offrent des fonctionnalités de prévention contre le phishing, qui aident à empêcher l’accès à des sites web malveillants et à bloquer les liens malveillants dans les e-mails. En chiffrant votre connexion internet, un VPN PC ou Mac protège également vos données des regards indiscrets. Cependant, il est important de choisir un VPN fiable et réputé pour garantir une protection efficace contre le phishing et d’autres menaces en ligne.

Les 6 signaux d’alarme qui doivent vous faire penser à une tentative de phishing

Il est parfois assez simple d’identifier les signes de phishing, en voici les principaux : 

Un ton inhabituel

 

La première chose qui éveille généralement les soupçons lors de la lecture d’un message de phishing est que le langage n’est pas tout à fait correct : un collègue devient soudainement trop familier ou un membre de la famille est un peu plus formel. Si un message semble étrange dans le ton employé, cela vaut la peine de rechercher d’autres indicateurs indiquant qu’il pourrait s’agir d’un e-mail de phishing.

 

Demande inhabituelle

 

Si l’e-mail demande quelque chose qui n’est pas habituel, cela indique également que le message est potentiellement malveillant. Ainsi, si l’e-mail est censé émaner de votre banque demandant subitement de faire un paiement (chose que les banques ne font jamais par mail) ou de saisir des codes ou informations liées à votre compte, c’est un indice important que vous avez reçu un mail d’hameçonnage et que vous ne devez pas suivre ces instructions.

Lisez aussi   Gloo : pourquoi devriez-vous utiliser cette application ?

 

Erreurs de grammaire et d’orthographe

 

L’un des signes les plus courants d’un mail de phishing est une mauvaise orthographe et une mauvaise utilisation de la grammaire. Les banques utilisent un correcteur orthographique associé à leur messagerie et prennent soin d’envoyer des mails formels dénués de défauts sur ce plan. Par conséquent, vous vous attendez à ce que les mails provenant d’une source professionnelle soient exempts de fautes de grammaire et d’orthographe.

 

Incohérences des adresses e-mail, des liens et des noms de domaine

 

Un autre moyen simple de déceler une attaque de phishing potentielle est d’essayer de détecter des divergences dans les adresses e-mail, les liens et les noms de domaine. Par exemple, cela vaut la peine de vérifier par rapport à la correspondance précédente que les adresses e-mail d’origine correspondent. Si un lien est inclus dans l’e-mail, passez d’abord la souris sur le lien pour voir l’URL de destination. Un signe certain de phishing est que le domaine utilisé dans le lien ne correspond pas à l’entreprise censée avoir envoyé l’e-mail : par exemple, l’e-mail provient apparemment de votre banque, mais le lien ne mène pas à son domaine officiel. 

 

Pièces jointes suspectes

 

Si un e-mail comporte un fichier joint provenant d’une source inconnue, ou si le destinataire n’a pas demandé ou ne s’attend pas à recevoir un fichier de l’expéditeur de l’e-mail, la pièce jointe doit être ouverte avec prudence. Si c’est votre banque qui est supposée avoir envoyé le mail, un appel téléphonique auprès de votre conseiller sera prudent avant d’ouvrir la pièce jointe pour vérifier l’authenticité du message. 

Lisez aussi   Hosting ou hébergement web : comment ça marche ?

 

Menaces ou sentiment d’urgence

 

Les messages qui consistent en des menaces de conséquences négatives ou qui font apparaître un sentiment d’urgence pour obtenir une action en retour doivent éveiller les soupçons. Ils suscitent le stress du destinataire. L’escroc espère ainsi que l’e-mail sera lu à la hâte, et que le destinataire répondra ou cliquera sur un lien, pressé par l’urgence induite du message. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *