Comment bien acheter un immobilier en 2023 ? 

Le prix de l’immobilier en 2023 sur le marché français a connu une baisse d’environ 3 %. Malgré cela, la demande n’est pas forte. Le fait de connaître cet actuel contexte immobilier vous permettra de savoir si c’est le bon moment pour investir et dans quelle région acheter votre bien.

I. Évolution du marché immobilier jusqu’au printemps 2023

S’il est vrai que le marché de l’immobilier au printemps 2023 a en général connu une baisse de prix, vous devez savoir que la situation n’est pas la même partout sur le territoire. Dans la plupart des grandes villes, les prix stagnent.

Au niveau des zones rurales, le prix des biens immobiliers est en hausse. Si vous voulez tout de même vous projeter, vous pouvez utiliser le configurateur de maison du groupe Artis pour configurer la maison qui vous correspond.

Ce sont trois facteurs qui influencent actuellement le prix sur le marché immobilier en 2023. Il s’agit du taux d’usure, du taux des crédits et de l’inflation.

II. Analyse du taux d’usure au printemps 2023

Fixé chaque mois (jusqu’en juillet 2023) par la Banque de France, le taux d’usure désigne le taux d’intérêt global maximal qu’un établissement financier peut appliquer à un client au moment de lui accorder un crédit.

Actuellement, le taux d’usure est à un bas niveau. Cela fait que certaines personnes ne peuvent plus demander de crédit, car leur offre de prêt dépasse déjà ce taux.

Lisez aussi   Comment aménager facilement votre extérieur avec un mur en béton

Dans ce genre de situation, nos conseils pour obtenir un prêt afin de procéder à l’achat d’un bien immobilier en 2023 sont de vous faire assister par un courtier et d’élaborer un très bon dossier. Vous devez aussi demander votre crédit pour une très courte durée.

III. Les prix de l’immobilier au printemps 2023

Paris est la ville où les biens immobiliers semblent les plus chers. Il faut prévoir un peu plus de 10 000 euros par m² pour acheter une maison ou un appartement. Saint-Étienne et Mulhouse sont les zones où les appartements sont les plus abordables.

Avec moins de 1400 euros le m², vous pouvez déjà acheter ce type de bien immobilier en 2023. À Marseille, Toulouse, Nantes, Lille et Grenoble, les prix s’avèrent plus abordables. Les logements coûtent entre 3000 et 5000 euros le m².

À propos des facteurs influençant ces prix, il faut dire que l’inflation est croissante. Le taux d’usure est revu à la baisse et le taux des crédits immobiliers connaît un accroissement.

En raison du prix actuel sur le marché de l’immobilier en 2023, les consommateurs vont patienter. Cet attentisme va leur permettre d’acquérir des biens davantage moins chers.

IV. Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un bien immobilier au printemps 2023

Comme énoncé plus haut, ce n’est pas dans toutes les villes de France que le prix de l’immobilier est entrain de chuter. De plus, rien ne garantit que cette baisse va s’accentuer.

Vous devez donc prendre le soin de bien étudier le marché et de mener convenablement vos recherches afin d’acheter un bien immobilier au meilleur prix. Notre autre conseil pour effectuer un achat de biens immobiliers en 2023 est de considérer les points ci-après : la saison, l’offre, la demande, les taux d’intérêt, les prévisions et la tendance des prix.

Lisez aussi   Carence en intérim : un obstacle à la croissance des entreprises

Vous devez également baser votre achat immobilier en 2023 sur la classe énergétique du bien, sa durée de détention et sa localisation. Cette dernière précaution vous permettra de naviguer sur le marché actuel.

Sur le marché immobilier au printemps 2023, le prix des biens a chuté, mais pas dans toutes les villes. De plus, l’offre immobilière est grande, mais la demande est faible. Cette baisse des prix est due à l’inflation, au taux d’intérêt et à celui d’usure. En raison de la disparité qu’il y a au niveau des prix, vous devez bien mûrir votre choix afin d’acheter le meilleur bien immobilier en 2023. Pour cela, vous devez être informé de l’évolution du marché. Ce geste vous permettra en effet de connaître les zones favorables à l’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *