Assurance auto : que couvre l’assurance tous risques lors d’un accident ?

Assurance auto : que couvre l’assurance tous risques lors d’un accident ?

Personne n’aime être impliqué dans un accident de la circulation. C’est particulièrement stressant lorsque, en tant que conducteur, vous êtes parfaitement responsable d’un accident. En cas d’accident, il s’agit souvent d’argent, mais il n’est pas rare qu’il soit très élevé. Mais qui paie lorsqu’un accident dont on est responsable cause également de gros dégâts à son propre véhicule ? Dans cet article, vous aurez des réponses à vos questions en ce qui concerne les actions des assureurs pour des dommages en cas d’accident responsable.

Avez-vous vraiment besoin d’une assurance tous risques ?

Le choix d’une assurance dépend de différentes situations qui se présentent à vous. En principe, une assurance tous risques est surtout utile pour de récents véhicules chers, car les dommages y sont souvent très coûteux. En revanche, pour les véhicules plus anciens avec une faible valeur vénale, la prime d’assurance souvent élevée n’en vaut pas la peine. Lors de la décision, il faut toujours garder à l’esprit son budget personnel. Si vous êtes en mesure de payer un dommage de votre poche en cas d’accident, vous pouvez plutôt renoncer à l’assurance tous risques. En revanche, si la voiture est en leasing ou financée, il vaut mieux miser sur une couverture maximale.

Que paie une assurance tous risques ?

Une assurance tous risques prend en charge les frais de réparation de votre voiture. Toutefois, si la voiture a été volée ou s’il s’agit d’un dommage total, l’assurance tous risques ne paie que la valeur actuelle du véhicule et non la valeur à neuf. Il n’est même pas nécessaire qu’il s’agisse d’une perte totale technique. Même en cas de perte totale économique, l’assurance ne paie que la valeur de remplacement. Ce cas se présente lorsque les frais de réparation dépassent la valeur actuelle (moins une éventuelle valeur résiduelle après l’accident).

Lisez aussi   Prime inflation 2022 : tout savoir

La clause d’indemnisation à la valeur à neuve offre une réglementation spéciale. Si elle est incluse dans le contrat ou si elle est ajoutée moyennant un supplément, l’assurance paie le prix neuf de la voiture en cas de dommage total avec une voiture neuve. L’âge du véhicule auquel cette disposition s’applique est convenu dans le contrat. Il doit être compris entre six mois et deux ans.

En cas de dommages aux pneus uniquement, même l’assurance tous risques ne paie généralement pas, à moins que cela ne soit explicitement inclus dans le tarif. En outre, les dommages causés par des tremblements de terre, des événements de guerre, des troubles civils et l’énergie nucléaire sont généralement exclus.

Une assurance tous risques intervient-elle si l’accident est dû à une faute personnelle ?

Lorsque les assurés en assurance tous risques provoquent un accident, ils peuvent en général respirer tranquillement. Dans ce cas, l’assurance paie les frais de réparation du véhicule du responsable de l’accident.

Toutefois, les personnes concernées doivent généralement participer un peu elles-mêmes. Selon le montant de la franchise convenue avec l’assureur, ils doivent avancer quelques centaines d’euros.

En cas d’accident responsable, l’assureur exige généralement un devis d’un garage spécialisé avant de verser la somme correspondante.

Mais, en cas de négligence grave ou même de faute intentionnelle, l’assurance tous risques n’est pas tenue d’intervenir et refuse généralement de payer les dommages au véhicule. Par ailleurs, le règlement par l’assureur est généralement lié à un surclassement de l’adhérent pour l’assurance tous risques.

Comment résilier une assurance tous risques ?

L’assurance tous risques fait partie intégrante de l’assurance automobile. Si vous voulez vendre ou immobiliser votre voiture ou si vous voulez changer d’assurance, il suffit de résilier le contrat d’assurance. Une résiliation séparée n’est pas nécessaire. Toutefois, si vous ne souhaitez plus bénéficier de la couverture de cette assurance à l’avenir, ce module peut bien sûr être retiré seul du contrat. Cela est possible tout en respectant le délai de résiliation habituel, c’est-à-dire trois mois en général avant la fin de l’année.

Lisez aussi   Philosophe français : les figures qui ont le plus marqué l’histoire

Les preneurs d’assurance disposent d’un droit de résiliation spécial lorsque la cotisation est augmentée. Par exemple, en raison d’une modification de la classe régionale ou de la classe de type ou après un sinistre dont ils sont responsables, les assurés peuvent résilier le contrat. Certaines compagnies d’assurance proposent également une assurance tous risques temporaire.

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.